Contact

Assurés, contactez nous

Ce mois-ci, c’est Valentin Zhang qui a accepté de se prêter au jeu et de répondre à nos questions. Il a rejoint Wakam en 2018 après avoir travaillé près de 10 ans dans grands groupes et profite de son expérience chez Wakam à 200% ! Valentin travaille dans l’Office Finance, c’est lui est chargé de surveiller la bonne santé financière de l’entreprise. Parmi ses nombreuses compétences, Valentin a été plusieurs fois médaillés dans une discipline bien particulière…

Hello, peux-tu te présenter ?

Hello, je m’appelle Valentin Zhang et je suis « FP&A Analyst » chez Wakam. Avant de rejoindre Wakam, j’ai travaillé pendant près de 10 ans en contrôle de gestion dans des grands groupes bancaires et assurances. J’ai rejoint l’Office Finance en Juin 2018.

Tu es « FP&A Analyst » mais ça consiste en quoi exactement ?

Tous les ans en fin d’année on travaille avec la Squad Accounting et Actuariat sur la clôture et les prévisions du budget pour l’année prochaine. On surveille de près également l’évolution du chiffre d’affaires afin d’en avoir toujours une image très précise. En d’autres termes notre rôle est d’aider l’entreprise à aller dans la bonne direction d’un point de vue financier. Si on s’écarte du chemin, nous sommes là pour ajuster le point d’arrivée.

Nous préparons également tous les rapports nécessaires à la communication financière pour les conseils avec nos actionnaires par exemple. Je travaille très souvent ave la Squad Revenue et Pricing pour adapter les tarifs de nos produits. C’est ce qu’on appelle des Business Cases

Mais en ce moment ce qui nous prend aussi le plus de temps et notre nouveau plan stratégique 2021-2023, « Yes Wakam ».

Tu as rejoint Wakam en Juin 2018, qu’est-ce qui t’a attiré ?

Ce qui m’a attiré, c’est la taille plus humaine de l’entreprise. Le périmètre sur lequel je suis amené à travailler et beaucoup plus large que dans un grand groupe. Je touche un peu à tout et les échanges que je peux avoir avec les autres Offices sont beaucoup plus fluides. En termes de sujets, c’est beaucoup plus intéressant car on voit beaucoup de choses très différentes et en peu de temps.

Je trouve aussi que Wakam a une image très forte d’un assureur innovant et digital. L’entreprise évolue constamment et vite ce qui est très challengeant mais tellement passionnant à vivre !

Peux-tu expliquer ton métier à un enfant de trois ans ?

En fait je suis un peu comme un GPS de voiture. Je donne à l’entreprise des indications sur sa santé financière et j’essaie de trouver le chemin le plus fidèle. Si jamais il y a un « accident » je dois alerter pour emprunter un autre chemin.

Que penses-tu du secteur de l’assurance ?

Je trouve que le secteur a beaucoup évolué ces dernières années. Avec l’utilisation du Big Data, on arrive à mieux tarifer les produits d’assurance. Le client ne paye pas plus cher, il paye le prix juste pour avoir la bonne couverture au bon moment. Toutes les parties prenantes, l’assureur, le courtier et le client final s’y retrouvent.

Une semaine type pour toi chez Wakam ça ressemble à quoi ?

Alors je t’avoue que je n’ai pas vraiment de semaine type ! Je traite pas mal de sujets différents selon le degré de priorité. Mais il y a un moment que j’aime beaucoup dans la semaine, c’est la plénière du mardi.

C’est vraiment un moment d’échange important pendant lequel on nous donne les informations clefs de l’entreprise. Cela permet d’aligner tout le monde sur les mêmes objectifs et être sûr qu’on travaille tous dans la même direction.

C’est aussi un moment business pendant lequel la Squad Revenue présente les opportunités commerciales en cours. Tous les Wakamees sont amenés à voter pour savoir si oui ou non on souhaite aller plus loin.

Sur quoi est-ce que tu travailles en ce moment ?

Je travaille sur la modélisation financière de notre plan stratégique à 3 ans et également la définition du budget pour l’année 2021. J’aime beaucoup travailler dessus car c’est un moment d’échanges permanents avec les différents Office : Revenue, Reinsurance, Risk, Capital etc. Donc je ne m’ennuie pas vraiment !

Un truc dont tu es super fier que tu as fait chez Wakam ?

Alors j’ai fait beaucoup de choses chez Wakam ces dernières années. Quand tu as fait un an chez Wakam, c’est un peu comme si tu avais fait trois ans dans une autre entreprise (rires) ! Mais je pense que c’est l’évolution de la qualité de mes présentations. Je sens que j’ai beaucoup évolué là-dessus ! On gagne beaucoup de temps car tout a été automatisé au niveau des rapports. On s’est vraiment professionnalisé là-dessus, tant sur le fond que sur la forme.

Si tu pouvais ajouter une chose dans les bureaux ?

J’ai carte blanche ? On ne parle pas de budget ou de faisabilité ?

Carte blanche ! Tu fais ce que tu veux !

Ok, alors une piste de ski pour pouvoir descendre une petite piste entre midi et deux. Avec la fermeture des stations en ce moment…

Si tu devais décrire la culture chez Wakam, tu dirais quoi ?

La liberté d’expression, chacun est libre de donner son avis. Et ce que je trouve génial aussi c’est le fait d’avancer tous ensemble vers la même direction. On est tous tourné vers un seul objectif : la réussite de l’entreprise.  

Si tu pouvais changer de métier, que ferais-tu ?

Alors ça serait plus à ma retraite que maintenant mais j’adorerais ouvrir un petit bar au bord de la mer.

Si tu pouvais changer de place avec quelqu’un pour une journée ?

J’aimerais beaucoup échanger avec la Squad Pricing ou Revenue. Cela me permettrait de voir l’ensemble de la chaîne du business. De la création jusqu’à la commercialisation du produit.  

Quel(s) conseils donnerais-tu à Valentin quand il avait 25 ans ?

Voyager encore plus ! C’est moins facile de trouver le temps maintenant avec le boulot et encore moins facile avec la période actuelle.

Quelle est ta destination préférée ?

Sans hésiter, Santorin et la Crète. J’y suis allé 5 fois déjà ! Les gens sont chaleureux, l‘ambiance est relax. La mer est turquoise et la nourriture y est incroyable.

Une petite routine le matin pour bien attaquer la journée en télétravail ?

Je prends un café, j’ouvre mon PC et je regarde mon agenda pour organiser ma journée. Je me trouve beaucoup plus efficace en travaillant de chez moi. Mais je travaille aussi beaucoup plus et il me manquera toujours l’aspect social et les moments sympas que j’ai avec mes collègues.

Quelle est ta chanson/groupe préféré(e) ?

« Le Canon » de Pachelbel. C’est une musique qui me calme et qui me permet de me concentrer.

Ton restaurant préféré à côté des locaux ?

Kodawari Ramen ! J’y suis allé une fois avec un collègue et j’ai adoré.

J’ai appris que tu avais un talent caché pour lequel tu étais médaillé…?!

(Rires) Oui tout à fait ! Je fais de la calligraphie chinoise depuis l’âge de 5 ans. J’ai participé à plusieurs concours (régionaux, départementaux) et j’ai même obtenu plusieurs médailles d’argent au niveau national !

Aujourd’hui, je donne des cours de calligraphie par l’intermédiaire de l’association Confucius (dont je suis Président et fondateur) dédiée à l’art chinois.

« Wakam » en calligraphie chinoise

Le mot de la fin ?

La façon dont on travaille chez Wakam est vraiment impressionnante. Je suis sur plein de projets hyper intéressants et je m’y sens vraiment bien.

Propos recueillis en décembre 2020.

Emilien Matte

Brand Content & Social Media Lead

Wakam en 2020

Nouvelle marque, nouveau site web, nouveaux outils, nouveaux Wakamees et nouveaux partenariats !