Contact

Assurés, contactez nous

Du haut de ses 2 mètres, Pierre a rejoint Wakam depuis deux ans en tant que lead dans la Squad Marketing. Bienveillant, souriant et toujours disponible je prends chaque jour plaisir à travailler et évoluer à ses côtés. C’est en toute objectivité (bon ok pas trop) que je vous dévoile son interview. Il nous raconte son parcours, ses rêves et son quotidien au sein de l’Office Marketing & Communication chez Wakam.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello je m’appelle Pierre Boissonnet et je suis « Responsable Marketing Stratégique et Opérationnel » chez Wakam depuis deux ans maintenant. Je travaille dans le marketing mais ce n’est pas forcément la carrière que je visais plus jeune.

À l’origine je faisais partie d’un centre de formation de basket (quand on sait que Pierre fait 2 mètres cela n’a rien d’étonnant !) mais je me suis blessé et j’ai dû m’adapter. J’ai hésité entre une école hôtelière car j’étais très intéressé par la gestion d’hôtel ou une voie plus généraliste. Je me suis finalement orienté vers une école de commerce avec un cursus en marketing, finance et création d’entreprise.

J’avais d’ailleurs lancé une entreprise pendant mes études qui s’appelait « Solid’Hair » et vendait des extensions de cheveux ! On voyait arriver plein d’entreprises avec la notion de « For Good ». Notre idée était de reverser 1€ à une association pour chaque produit vendu. La boîte n’a pas fonctionné pour diverses raisons mais on a appris plein de choses. C’était une super expérience !

Que faisais-tu avant de rejoindre Wakam ?

Au début de ma carrière j’ai travaillé pour une maison d’édition américaine. Son activité principale était la vente de magazines et catalogues spécialisés. Au début j’étais en charge des catalogues « Senior » et « Santé ». Je dois faire partie des gens qui ont vendu le plus de déambulateur en France (rires).

L’entreprise disposait d’une énorme base de données clients et voulait diversifier son activité. Très vite, on m’a proposé de m’occuper du courtage d’assurance.

Mon rôle était de dynamiser le portefeuille client et de les aider à se développer. Je suis resté trois ans chez eux.

À la suite de ça, j’ai rejoint ADL Partner qui est un mandataire de presse et qui était en train de créer une filiale de courtage. Chez ADLP Assurances, j’étais notamment en charge de créer et développer les produits et surtout de mettre en place les stratégies d’acquisition, de multi-équipement et de rétention des clients. J’ai adoré le côté entrepreneurial de ces deux aventures.

J’étais vraiment au tout début de l’aventure, il y avait tout à construire et j’ai eu la chance d’avoir des dirigeants qui m’ont fait confiance et m’ont donné les moyens de progresser et de grandir.  Je suis resté 5 ans chez ADLP Assurances.

Après 8 ans en tant que courtier distributeur, j’ai eu l’opportunité de rejoindre Wakam et donc de passer du côté assureur cette fois-ci.

Tu es « Responsable Marketing Stratégique et Opérationnel » mais ça consiste en quoi exactement ?  

Notre rôle est d’aider la Squad Revenue à générer du business pour l’entreprise.

Cela passe par différentes actions comme la réalisation d’étude de marché ou encore notre participation à divers salons, événements ou trophées. Nous réalisons aussi des études de marché pour mieux comprendre les enjeux des différents marchés et ainsi définir nos priorités business en termes de pays ou de produits.

Nous aidons également les équipes à détecter de nouveaux prospects avec lesquels mettre en place un partenariat.

Pour cela nous disposons d’une palette d’outils et de levier pour nous aider à détecter les futures pépites de demain.

Afin de générer des leads et accroître notre visibilité sur les salons nous mettons en place plusieurs campagnes sur Google Ads, LinkedIn ou Twitter. On utilise aussi ces campagnes pour faire connaître notre offre d’assurance inclusive auprès de grands groupes.   

Et pour finir, je travaille pas mal avec toi aussi ! Sur les campagnes mais aussi sur notre Market Watch (revue de presse hebdomadaire interne) ou sur la rédaction de case studies pour mettre en avant nos partenaires.

Pourquoi as-tu rejoint Wakam ?

Éric (Chief Marketing & Communication Officer chez Wakam) était à la recherche de quelqu’un pour prendre le lead sur la partie marketing et m’a contacté par le biais d’une relation commune.

Franchement, le projet m’a tout de suite plu ! Cela faisait quelques années que Wakam (à l’époque La Parisienne Assurances) était en train de se transformer et il y avait un projet de changement de marque ce qui était hyper excitant à vivre ! Éric était en train de construire son équipe et m’a tout de suite dit qu’il y allait avoir beaucoup de sujets à traiter. Et c’est ça qui m’a tout de suite plu.

Je ne voulais pas me retrouver coincé dans une fiche de poste. Je voulais garder l’esprit entrepreneurial de mes précédentes aventures et aussi la dimension internationale*.

La chance qu’on a dans l’Office Marketing & Com est que même si on a chacun nos domaines de prédilection, on travaille très régulièrement ensemble sur des sujets qui sortent un peu de notre scope original. Nous avons également la chance d’avoir des moyens et la culture d’entreprise qui nous poussent à toujours tester de nouvelles choses !

Et puis je fonctionne beaucoup à l’opportunité. Je pense que dans la vie il faut savoir prendre des risques et que ça finit toujours par payer.

(en 2020, Wakam a réalisé 58% de son CA à l’international*)

Si tu devais expliquer ton métier à un enfant de trois ans ?

(Rires) Bonne question parce que justement j’ai deux enfants ! Mon fils m’a posé la question l’autre jour et je dois dire que ce n’était pas hyper évident.

Mais je lui ai expliqué que mon travail était de faire en sorte que les gens connaissent Wakam et qu’ils voient un intérêt à acheter et vendre nos produits. Lorsque les gens achètent et vendent nos produits cela fait gagner de l’argent à l’entreprise. Tout ça, permet à papa d’avoir un travail et du coup à nous tous d’avoir un appartement !

Que penses-tu du secteur de l’assurance ?

Je pense que c’est un secteur qui a souvent mauvaise presse et la crise du Covid-19 n’a pas aidé à redorer son image. Les assureurs n’ont pas très bien géré la situation et ont encore des progrès à faire sur la communication.

Mais c’est aussi un secteur qui est clairement en train d’évoluer et de se transformer. On voit arriver de plus en plus de nouveaux acteurs comme Luko, Alan ou Lemonade. Ces assurtechs manient à la perfection la communication et simplifient l’acte d’achat de l’assurance. Elles proposent un parcours digital clair et simple aux consommateurs finaux. Grâce à elles, je pense que le grand public commence à avoir une meilleure image de l’assurance.

Une semaine type pour toi chez Wakam ça ressemble à quoi ?

Elle est rythmée par nos points équipe, la plénière du mardi et par la Market Watch (revue de presse interne) du vendredi qu’on attend tous avec impatience (rires).

Les Wakamees attendant la Market Watch !

Après il y a des actions qui reviennent souvent comme la préparation des salons, les dossiers pour différents trophées, l’analyse des campagnes marketing, la génération de trafic sur le site interne ou la recherche constante de nouveaux prospects.

Au milieu de tout ça, il y a toutes les petites demandes urgentes qui arrivent tous les jours et qu’on doit gérer !

Sur quoi est-ce que tu travailles en ce moment ?

Alors j’ai plusieurs gros sujets ! Tout d’abord il y le plan chasse pour identifier les prospects avec lesquels on pourrait travailler demain.

Ensuite, les salons. Tous les organisateurs passent maintenant par différentes plateformes pour networker et elles ne sont pas toujours hyper intuitives. Il est important de bien les maitriser pour pouvoir ensuite embarquer les équipes commerciales. Pour chaque salon, il faut créer le stand, gérer la logistique, mettre en place des campagnes sponsorisées sur Google ou les réseaux sociaux afin d’augmenter notre visibilité.

Un truc dont tu es super fier que tu as fait chez Wakam ?

Sans hésiter : participer au changement de marque en 2020 lorsque nous sommes passés de La Parisienne Assurances à Wakam.

Pour le lancement on avait organisé un stand et une table ronde aux Journées du Courtage et on avait le même jour un stand au France Digital Day. C’était la folie !

Si tu pouvais ajouter une chose dans les bureaux ?

Franchement j’adore les bureaux ils sont vraiment top ! Mais j’adorerais qu’on ait une Playstation avec bien sûr un jeu de basket !

Si tu devais décrire la culture chez Wakam ?

Alors je dirais qu’on est audacieux et volontaire. Il y a toujours plein de sujets à traiter mais les choses avancent vite. Les gens sont toujours volontaires pour donner un coup de main et faire avancer les sujets. Il y a vraiment une grosse solidarité entre Wakamees. C’est top !

Si tu pouvais changer de métier, que ferais-tu ?  

Alors j’adore les chiffres et l’analyse donc je pense que je serais trader. Ou alors je lancerais une entreprise. Il faudrait que je trouve la bonne idée mais j’ai toujours été attiré par le côté gestion et développement d’entreprise. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’avais hésité à faire une école hôtelière pour pouvoir diriger un jour un hôtel.

Si tu pouvais changer de place avec quelqu’un pour une journée ?

LeBron James pour fouler les parquets de la NBA !

Quels conseils donnerais-tu à Pierre quand il avait 20 ans ?

Sois curieux et forme toi sur tout ce que tu peux ! Parce qu’après tu auras beaucoup moins de temps pour le faire (rires).

Une petite routine le matin pour bien attaquer la journée ?

Un petit café, une bonne douche, le réveil des enfants et c’est parti. Je suis plutôt quelqu’un qui se réveille facilement et rapidement. Avec les enfants le matin ça reste toujours la course !

Quelle est ta chanson/groupe préféré(e) ?

Je t’avoue que je n’écoute pas beaucoup de musique et je ne retiens jamais les noms… Par contre je peux te donner ma BD du moment : La Bombe.
C’est une bande dessinée sur l’histoire de la bombe nucléaire. Cela n’a pas forcément l’air génial comme ça mais c’était hyper intéressant !

Ton restaurant préféré à côté des locaux ?

Les Petits Rolls ! C’est une petite cuisine maison et ils sont très sympas !

Le mot de la fin ?

Je suis content d’être chez Wakam et dans une super équipe ! C’est vraiment très important à mes yeux pour avoir envie de venir travailler le matin.
On a plein de choses à faire et c’est encore plus stimulant de faire ça avec la bonne équipe.

Interview réalisée en juillet 2021.

Emilien Matte

Brand Content & Social Media Lead