Contact

Assurés, contactez nous

Il a partagé avec nous sa vision du marché de l’assurance voyage et les changements des habitudes de consommation des voyageurs liées à la crise de la COVID-19. Il est également revenu sur les impacts de l’épidémie pour Koala et comment l’assurtech a su rebondir pour lever des fonds et accélérer sur le recrutement.

Présentation de Koala

Fondée fin 2018 par Ugo Weyl, Léo Tordjman et Antony Mechin, Koala est une assurtech française ayant pour mission de devenir votre meilleur compagnon de voyage. Koala vous accompagne à partir du moment où vous réservez votre séjour jusqu’à votre retour chez vous.

Koala œuvre pour dépoussiérer l’assurance voyage en reconstruisant de zéro l’ensemble de la gamme d’assurance voyage. Nous remplaçons les produits traditionnels du marché par des produits avec une gestion 100% automatisée, ne nécessitant aucun justificatif et indemnisant proactivement les voyageurs, et ce, qu’importe la raison !

Disponible auprès d’une dizaine de distributeurs de voyage, Koala propose des assurances toute cause en cas de retard ou annulation de vols. L’assurtech propose également un produit permettant d’annuler sa réservation sans justificatif ni motif en 1 clic.

Suscitant une forte demande auprès des acteurs du tourisme, Koala a bouclé une première levée de 2,2 millions d’euros en pleine pandémie du COVID. L’assurtech compte 9 personnes à ce jour.

Pour en savoir plus sur Koala.

Pourquoi s’être tournés vers Wakam pour votre offre d’assurance paramétrique ?

« Nous étions à la recherche d’un assureur innovant capable de nous accompagner pour lancer notre tout premier produit d’assurance : une assurance « retard d’avion » sans motif avec un time-to-market très court.

Nous avons décidé de nous tourner vers Wakam pour 3 raisons :

La première est la force de votre modèle de distribution. Vous êtes en B2B2C et passez par des intermédiaires comme Koala pour distribuer vos produits en marque blanche. Les rôles et responsabilités de chacun sont très clairs dès le départ de la relation, ce qui est très appréciable.

La seconde est toute simple : tous les assureurs n’écoutent pas forcément les jeunes startups au début de leur aventure. Wakam était enclin à nous accompagner et nous aider dans notre développement.

La troisième raison est votre ADN et votre culture tournées vers la tech et le digital avec notamment des intégrations possibles par API. Être à l’aise avec l’assurance paramétrique et être tech-friendly n’est vraiment pas le cas de tous les assureurs. »

Le voyage à l’heure de l’assurance paramétrique

Koala est partenaire de Wakam depuis deux ans maintenant. En seulement quelques semaines, Wakam et Koala ont développé le produit retard d’avion. Avec cette assurance paramétrique, le parcours est entièrement digitalisé : en cas de retard le client est proactivement contacté et automatiquement indemnisé d’un montant forfaitaire prédéfini. Aucune démarche n’est à réaliser, Koala s’occupe de tous pour les voyageurs !

Comment avez-vous vécu la crise de la COVID-19 ?

« Je dirai que nous avons vécu plusieurs phases pendant cette crise.

Jusqu’à mars 2020, la COVID n’avait que peu d’impact sur notre développement, hormis une baisse modérée du trafic aérien mondial. Lors de cette période, nous étions en pleine levée de fonds. Nous avions reçu notre première lettre d’intention (ou term sheet en anglais) d’un fonds d’investissement, des engagements concrets (hard commitments en anglais) d’autres fonds et devions clôturer notre levée en mars. Mais l’annonce du premier confinement national a chamboulé tous nos plans.

Du jour au lendemain, l’ensemble des fonds intéressés pour clôturer notre levée ont tous mis fin à leurs intérêts pour se concentrer sur leur portefeuille actuel.

Une situation peu idéale alors qu’on était à quelques jours de tout clôturer, mais il était hors de question que nous baissions les bras !!

Nous sommes donc repartis en croisade de fin-mars à juin après avoir de nouveau convaincu le fonds d’investissement qui nous avait soumis sa lettre d’intention (ou term sheet en anglais) pré-COVID de nous accompagner. Ces derniers nous ont soumis une condition : clôturer le tour sous 3 mois. »

Les fondateurs de Koala (de gauche à droite) : Léo Tordjman, Antony Mechin et Ugo Weyl.

Une course contre la montre

« À partir de ce moment-là, on a enchaîné des centaines de calls auprès de VCs et de Business Angels pour clôturer notre tour en tentant de convaincre en premier lieu des Business Angels experts du voyage pour construire notre crédibilité puis ensuite des investisseurs plus généralistes.

Le résultat : nous annoncions début juillet notre levée de 2,2 millions d’euros avec notamment la participation de plusieurs ex-CEO et membres de board de compagnies aériennes.

Une fois la levée réalisée, nous avons dû faire face à un nouveau problème : la COVID avait maintenu au sol l’ensemble des avions et était partie pour durer. Notre produit « retard d’avion » ne répondait dès lors plus à un besoin. »

S’adapter et construire une nouvelle offre

« On a pris donc le temps pour contacter les autres acteurs du voyage (agence de voyages, compagnies de bus, hôtels, etc.) pour comprendre leurs besoins et trouver des nouvelles solutions. Tous ces acteurs étaient en attente de solutions pour redonner la confiance à leurs utilisateurs.

Leurs retours nous ont permis de concevoir un tout nouveau produit :

Koala Flex, un produit permettant d’annuler son voyage en 1 clic, le tout ne nécessitant aucun justificatif ni motif, tout en étant remboursé instantanément.

Depuis son lancement, ce produit connait énormément de traction.

La COVID-19 fut étonnamment une chance pour Koala car l’assurance voyage est devenue du jour au lendemain une top priorité pour l’ensemble des acteurs du secteur et les consommateurs. On est d’ailleurs en train de signer de nouveaux partenariats mais je ne peux pas en dire plus pour le moment ! »

Alors justement, penses-tu que cette crise ait eu un impact positif sur l’assurance dans le voyage ?

« Oui sans aucun doute ! Je pense que la crise a vraiment mis en lumière les problématiques qu’on adressait chez Koala.

Les consommateurs font aujourd’hui beaucoup plus attention aux petites lignes des contrats et à ce qu’ils achètent.

L’argument marketing « assurance toutes causes » ne fonctionne plus ! Les voyageurs regardent, à juste titre, de plus en plus les CGV (Conditions Générales de Vente) et font attention aux petites lignes qui viennent contredire l’accroche marketing. Tout le monde s’est tellement fait avoir au moment de la crise, que maintenant nous faisons beaucoup plus attention.

Plus personne ne veut de produits classiques, bourrés d’exclusions et beaucoup trop compliqués à comprendre. Aujourd’hui, les gens sont à la recherche de solutions simples, transparentes et surtout instantanées. Koala est là pour répondre à ces besoins. »

Si tu avais 3 mots pour illustrer notre partenariat ?

Évolutif, cela fait maintenant un peu plus de deux ans que nous sommes partenaires et notre relation évolue de jour en jour. On s’améliore l’un et l’autre sur les processus, notre manière de travailler et communiquer ensemble.  

Compréhensif, par rapport à Koala et à la situation du COVID qui nous a fortement impacté sur la vente de notre produit. Nous n’avons jamais ressenti aucune pression de la part de Wakam même si les chiffres n’étaient pas forcément au rendez-vous. On a vraiment réussi à construire un partenariat solide et de confiance.   

Changement de marque, vous avez vraiment opéré un super changement de votre marque en passant de La Parisienne Assurances à Wakam ! Et franchement je suis un peu jaloux ! Je vous piquerais bien quelques trucs. (rires).

Quels sont les challenges à venir pour Koala ?

« Le recrutement ! Aujourd’hui Koala est une équipe de 9 personnes. Nous recherchons 7 talents pour nous rejoindre avant la fin de l’été afin de nous aider à simplifier le monde de l’assurance voyage ! (Pour en savoir plus contactez directement Ugo !)

Concernant nos offres, nous sommes en train de tester de nouveaux produits avec certains de nos partenaires. Le but est de récolter un maximum de données pour mieux comprendre les besoins de nos clients et surtout adapter nos produits en conséquence.

Et bien sûr, nous aurons de nombreux challenges commerciaux afin de signer de nouveaux partenariats et s’étendre à l’international. Mais je vous en dirai plus à une prochaine occasion ! »

Propos recueillis en Mars 2021.  

Emilien Matte

Brand Content & Social Media Lead

Wakam en 2020

Nouvelle marque, nouveau site web, nouveaux outils, nouveaux Wakamees et nouveaux partenariats !